Perles de la Police

151 perles

Les procès verbaux de la police fourmillent de petites coquilles ! Voici un petit recueil de ce qu'on peut y lire...

Note
15

Seuls quelques dégâts matériels furent notés sur le cadavre...

Note
19

Seule l'autopsie pourra dire si l'homme est encore vivant...

Note
18

Ses explications étaient si embrouillées que nous avons du le relâcher faute d'avoir la preuve que nous pouvions comprendre ses explications.

Note
17

Selon ses dires l'homme est mort vers 16h35.

Note
18

Quand le contrevenant a crié : 'Espèce de gros con !', dans son dos, le brigadier de service a aussitôt cru se reconnaître et a verbalisé.

Note
18

On ignore les raisons qui ont poussé le désespéré â se faire assassiner...

Note
16

Malgré son mariage et ses quatre enfants, l'homme vivait comme un veuf éploré...

Note
19

L'homme rentrait tranquillement chez lui sans s'apercevoir qu'il était mort.

Note
18

L'homme refusa de nous présenter ses papiers qu'il n'avait pas...

Note
14

L'homme répondit verbalement qu'il ne répondrait que par écrit.

Note
13

L'homme qui avait dérobé les miches s'en prit ensuite â celles de la boulangère...

Note
17

L'homme nous parla de son affaire qui n'était pas bien grosse au début mais qu'il avait réussi à faire grossir grâce à son épouse...

Note
18

L'homme accepta volontiers de nous suivre contre son gré.

Note
18

L'homme a refusé de reconnaître qu'il avait menti en affirmant qu'il était mort.

Note
19

L'homme a déposé sa plainte sur le bureau avant de s'envoler devant nos yeux qui n'ont rien compris.

Page n°6 / 11
<< 3 4 5 6 7 8 9 >>