Perles de la Police

151 perles

Les procès verbaux de la police fourmillent de petites coquilles ! Voici un petit recueil de ce qu'on peut y lire...

Note
19

Le forcené épaula son fusil de chasse et tua les pneus de la voiture à coups de chevrotine.

Note
18

Le manouche habitait une caravane tirée par sa femme.

Note
14

La carrosserie était toute maculée de superbes rayures qui la rendaient pas belle à voir.

Note
17

Il s'était servi du cric de sa voiture pour lui donner gentiment plusieurs coups à la tête.

Note
18

Ne s'étant pas arrêtée au stop, la voiture accéléra brusquement au moment du freinage.

Note
16

Ivre au milieu de la rue principale du village, l'homme nous a traité de "sales flics", ignorant que nous étions des gendarmes.

Note
18

Si nos gendarmes n'étaient pas intervenus, le viol n'aurait sûrement jamais eu lieu...

Note
18

Sous le coup de la colère, l'homme mangea une pomme en ricanant...

Note
14

Malgré un taux d’alcoolémie de 3.8, le conducteur avait gardé toute sa lucidité pour écraser l'animal.

Note
17

L'homme a insisté pour nous présenter son préjudice qui ne mesurait en fait pas plus de dix centimètres...

Note
18

Le trou de balle était si gros que nous avons pu y mettre deux doigts...

Note
15

L'homme niant toute culpabilité, nous l'avons arrêté...

Note
19

Quand le contrevenant a crié: "Espèce de gros con!" dans son dos, le brigadier de service a aussitôt cru se reconnaître et a verbalisé.

Note
18

La victime, blessée à une jambe, est venue jusqu'à l'auto patrouille en copulant sur une jambe.

Note
17

Percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière.

Page n°3 / 11
<< 1 2 3 4 5 6 >>